Women in Aerospace

Category: Space Published on 03 May 2021


Le 27 Mai 2021, l’African Aeronautics & Space Organisation (AASO) propose un webinaire intitulé « Femme dans l’aérospatial ».
L’insuffisance des femmes dans les domaines de l’industrie, de la politique, de l’enseignement ainsi que dans les lieux de pouvoir et de décision est encore trop importante. L’aérospatiale n’est pas épargnée et est notamment victime du manque d’élèves féminines en sciences, d’étudiantes, de techniciennes, d’ingénieures, de chercheuses et de décideuses. L’AASO organise cet événement et mettra en lumière 5 femmes d'exception pour débattre de ces questions.
Léone Ouedraogo journaliste présentatrice du BBC World Service mènera les débats. Ces 5 femmes d’exception décriront leurs parcours respectifs, leur motivation d'origine, leur formation et leurs expériences professionnelles.
Quelles difficultés ont-elles rencontrées au cours de leurs parcours exceptionnels? Quelles stratégies ont-ils mises en place avec succès pour surmonter ces difficultés? Que font-elles aujourd'hui?
Quelles sont leurs responsabilités?
Le 27 Mai 2021, l'évènement démarrera à 16h GMT (18 heures de paris), durera 2 heures, questions comprises.

Les intervenantes sont :

Dr Anne Marie Mainguy :
Elle est titulaire d'un doctorat en mathématiques et d'un doctorat en sciences physiques. Depuis plus de 40 ans, elle mène sa carrière dans le domaine de l'aéronautique et des sciences spatiales. Elle a occupé en France des postes de direction à l'Office National des Etudes et Recherches Aéronautiques (ONERA), et au Centre National d'Etudes Spatiales (CNES). Elle est la Présidente sortante de l’Académie de l'air et de l’espace.

Dr Abimbola Alale :
Elle est titulaire d'un doctorat en études de sécurité et stratégies de l’universite d'État de Nasarawa, Keffi. Elle est également titulaire d'un Master en études spatiales (MSc) de l’international Space Institute (ISU) de Strasbourg-France. Elle est l'actuel CEO de Nigeria Communications Satellite Limited (NIGCOMSAT).

Dr Nana Ama Browne Klutse :
Elle est maître de conférences à l’Université du Ghana. Elle est titulaire d’un doctorat en climatologie avec une formation en physique. Ses recherches portent sur la modélisation climatique et l’observation de la Terre. Elle a dirigé de nombreux projets dans le domaine des sciences spatiales et mentore de jeunes femmes et hommes dans des activités éducatives.

Mme Souad Elmallem
Représentante en chef, stratégie et développement des affaires internationales, Afrique chez Bombardier Aerospace pendant près de 15 ans et à l’origine d’investissements de près de 200 millions de dollars de Bombardier Aerospace au Maroc. Elle est aujourd’hui associée exécutive du cabinet 6temik qui conseille des entreprises internationales à investir dans le domaine de l’Aerospatial en Afrique.

Mme Edith Mala Diop :
Elle est titulaire d’un master en management des transports et d’un diplôme de pilote de ligne. Actuellement, premier officier senior dans une prestigieuse compagnie aérienne du moyen orient. Elle totalise plus de 5 900 heures de vol sur des biréacteurs de type A320, A330 et quadrimoteurs A340 pour de multiples compagnies aériennes internationales.












SpaceX lance la première grappe de sa constellation de satellites

Category: Space Published on 27 May 2019


La société spatiale californienne SpaceX a lancé ce 23 mai les 60 premiers mini-satellites de sa future constellation « Starlink », destinée à fournir Internet depuis l’espace et qui pourrait un jour compter 12 000 satellites. Une fusée Falcon 9 de la société créée par Elon Musk a décollé sans incident de Cap Canaveral en Floride avec à son sommet une coiffe entièrement remplie par les 60 satellites. Une heure plus tard, le second étage de la fusée a relâché les satellites en grappe, à environ 450 km d’altitude. Ils devaient ensuite se séparer naturellement, puis se propulser chacun jusqu’à une altitude de 550 km, soit au-dessus de la Station spatiale internationale (environ 400 km) mais bien en dessous de la plupart des autres satellites en orbite terrestre, notamment ceux en orbite géostationnaire à 36 000 km. Elon Musk a expliqué la semaine dernière que le système commencerait à être réellement opérationnel avec environ 800 satellites, ce qui nécessitera encore une douzaine de lancements.

23 Mai 2019 - AFP